+33 (02) 31 44 14 44      Espace client

Avec les fluctuations des fournisseurs liées à la pénurie de matériaux que nous connaissons aujourd’hui, la mise à jour tarifaire au sein de votre négoce est d’autant plus importante qu’elle ne l’était auparavant. Garante de la sécurisation de vos marges et de la cohérence de vos prix de vente, elle est un enjeu phare de la bonne gestion d’un négoce… Mais aussi et potentiellement un vrai casse-tête. On vous donne quelques conseils pour une mise à jour tarifaire simple et efficace.

1. Allouer des ressources spécifiques 💡

Suite aux différentes hausses de prix face aux pénuries, la réactualisation des tarifs d’achats de vos différents fournisseurs est d’autant plus cruciale pour bien calculer vos prix de vente. Habituellement faite 1 à 2 fois par an, souvent en fin d’année, la mise à jour tarifaire devient aujourd’hui essentielle presque tous les mois, qu’il s’agisse de fluctuations linéaires ou non dues au marché, de nouveautés produits, de promotions. Tâche chronophage et sous-estimée, il vous faut y allouer une personne spécifique et un temps donné pour stabiliser votre activité.

“Habituellement, les négoces de matériaux voient des hausses de 2 à 3% des tarifs sur les références fournisseurs. Avec le contexte actuel, l’impact au quotidien sur le fer, le bois… On voit des tarifs augmentés de 30%, voire doublés sur certaines matières premières en pénurie. D’où l’importance de la mise à jour tarifaire pour sécuriser sa marge.” Thierry Sacramento, Responsable déploiement DL Négoce.

Lorsque vous effectuez votre mise à jour tarifaire, vous pouvez vous trouver dans 2 cas de figure :

  • Une hausse linéaire de toute l’offre fournisseur : il vous suffit de procéder à l’augmentation globale des tarifs produits selon le pourcentage indiqué ;
  • Une hausse non linéaire, avec des fluctuations en fonction des articles.

Vous avez alors le choix entre 2 méthodes :

  • Le traitement manuel, produit par produit, de la mise à jour tarifaire ;
  • Le traitement via votre ERP, qui procèdera à des correspondances d’après le fichier normalisé livré par votre fournisseur, tout en intégrant et créant les nouvelles références.

2. Disposer d’outils de gestion performants 💪

Qui dit “tâche chronophage”, dit solution d’automatisation. Les fichiers donnés par vos fournisseurs pour procéder à des hausses non linéaires sur les tarifs produits posent une réelle problématique d’adaptation. Bien que normalisés, ces fichiers ne répondent pas tous au même modèle, ce qui peut grandement impacter votre processus. Les fournisseurs en matériaux électriques, sanitaires et chauffages travaillent sous la norme FAB-DIS, avec une intégration des fiches techniques et de médias pour chaque article. Tandis que les groupements – type GEDIMAT ou CMEM – disposent de leur propre format, dédié à leur offre.

“Il y a 3 ou 4 ans, seuls 50% des fournisseurs normalisaient leurs fichiers tarifaires. Aujourd’hui, on atteint facilement les 80%, et les formats sont d’autant plus adaptés lorsqu’on fait partie d’un groupement.” Thierry Sacramento, Responsable déploiement DL Négoce.

Notre conseil : vous équiper d’un ERP capable d’intégrer un maximum de formats ou de s’adapter systématiquement, via son éditeur, à de nouvelles normes. Vous pouvez ainsi intégrer directement vos fichiers Excels fournisseurs à votre solution de gestion pour procéder à une mise à jour tarifaire complète. Mieux encore : misez sur une solution qui vous permettra de vous interfacer avec d’autres solutions de récupération des informations tarifaires. L’interfaçage et l’intégration directe représentent un gain de temps considérable pour la personne en charge et une efficacité accrue.

curseur performance

3. Être bien formé et accompagné 🤝

Au-delà des ressources et outils, il est indispensable que la personne chargée de la mise à jour tarifaire maîtrise le tableur Excel, soit sensibilisée aux enjeux de la tâche et formée à la gestion d’une base de donnée tarifaire. Si la normalisation – et parfois même la langue des fichiers – est un frein conséquent, il faut savoir s’accompagner des bons partenaires.

Choisir un éditeur capable d’intégrer un accompagnement à sa prestation logicielle peut faire la différence pour éviter le casse-tête. Expert de votre métier et au fait de vos enjeux, il saura adapter les fichiers fournisseurs, parfois même les construire, et faire la mise à jour lui-même, sans perte de données et en vous faisant gagner du temps. Certains éditeurs d’ERP dédiés au négoce peuvent vous aider à créer votre propre format pour mieux intégrer vos processus à votre métier, enrichir votre PIM (Product Information Management : gestion centralisée de l’ensemble des informations produits) et ainsi avoir une base centralisée complète et à jour.

bonhomme montant des escaliers

Nos conseils pour éviter le casse-tête de la mise à jour tarifaire :

  • Dédier une personne spécifique à la mise à jour de votre base de données ;
  • Faire en sorte que le / la responsable soit formée aux outils, sensibilisée à vos enjeux et la gestion tarifaire ;
  • Allouer des temps spécifiques au processus pour sécuriser sa marge et toujours avoir le prix le plus juste ;
  • Disposer d’outils performants, capables d’intégrer les différents formats de vos fournisseurs et d’automatiser la mise à jour tarifaire ;
  • Choisir un éditeur pour vous accompagner dans l’intégration et la construction des fichiers.

Vous souhaitez en savoir plus sur DL Négoce
et sa gamme de logiciels métiers ?

Contactez-nous

    * Champs obligatoires

    Les données à caractère personnel qui vous sont demandées dans ce formulaire sont indispensables à DL NEGOCE pour traiter vos demandes. Vos données sont confidentielles. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de retrait de vos données en adressant une demande à contact.rgpd@dlnegoce.fr ; vos données seront utilisées en accord avec la politique de protection des données