+33 (02) 31 44 14 44      Espace client

Tout négociant vous le dira : l’optimisation des stocks est capitale pour assurer la pérennité de son activité. Pour autant, les bons gestes ne sont pas évidents à mettre en place et les erreurs peuvent être lourdes de conséquences. En cas de surstockage, les stocks encombrent et coûtent chaque jour au négociant. En cas de manque de stock, les clients préfèrent aller à la concurrence. Alors comment optimiser ses stocks ? DL Négoce vous délivre 5 bonnes pratiques.

1. Évitez le surstockage et les ruptures de stock ❌

Pour rappel, le surstockage est le stockage de produits nettement supérieur aux besoins réels de l’entreprise. Plusieurs scénarios sont possibles : vous avez commandé ce produit en trop grande quantité et vous n’en avez pas assez vendu, ou vous en avez commandé sans savoir que vous aviez déjà du stock…. Ce déséquilibre des stocks immobilise vos capitaux et vous coûte, sur le court et long terme, beaucoup trop cher ! De la même manière, une rupture de stock fait chuter votre taux de service et dirige vos clients tout droit vers vos concurrents.

Alors que Faire ?

Pour éviter de se retrouver dans l’une ou l’autre de ces situations, il est conseillé d’anticiper et d’optimiser votre gestion des stocks. Mettez en place un seuil de stock minimum,  un seuil maximum et de sécurité dans votre outil de gestion. Ces seuils vous permettront d’être alerté quand votre stock arrivera à un seuil critique (trop bas) et évitera les commandes de produits, déjà suffisamment stockés.

Par ailleurs, le classement ABCD E de vos produits vous permet d’avoir des règles de gestion différentes sur des regroupements d’articles en fonction de la rotation, du volume de marge, etc… Par exemple, les produits en catégorie A ne doivent jamais être en rupture et vous souhaitez avoir 1,5 mois de consommation disponible. Idem pour ce qui est des produits dits “essentiels” donc en catégorie E, on peut accepter largement le sur stockage car vous savez que la demande est forte et ce stock disponible peut vous permettre de vous différencier de votre concurrence.

De plus, utiliser un outil de préconisation de commandes dans votre outil pour optimiser la gestion de stock, cela vous permettra de piloter votre stock de manière anticipée. Votre logiciel de gestion/ERP sera en mesure de prédire vos besoins en commandes sur tel ou tel produit selon des paramètres que vous aurez définis en amont, tout en tenant compte de la saisonnalité et des commandes exceptionnelles.

2. Identifiez les stocks dormants 🔎

Invendus, produits commandés en trop grande quantité… Ne les laissez pas dormir des m² inutiles au sein de vos dépôts. Il est important de les faire tourner, la perte de superficie de stockage est aussi synonyme d’une perte de chiffre d’affaires. Et donc d’une mauvaise optimisation des stocks. 

Votre logiciel de gestion doit vous permettre d’identifier facilement et rapidement ces produits. Réalisez des promotions sur ces produits qui encombrent vos stocks, en vue de les vendre plus vite et de stocker des produits de saison. Mettez-les en avant lors de périodes charnières et n’hésitez pas à casser certains prix. Il est préférable de vendre en lot, plutôt que de vendre les produits au prix, mais un par un… Il est important d’identifier ce stock dormant mais aussi de comprendre pourquoi il dort afin de limiter ce phénomène.

3. Identifier les acteurs de votre supply chain 👨‍💼

Le supply chain est le moteur de votre rotation des stocks. Vous devez identifier quels sont les acteurs, partenaires et fournisseurs avec qui vous travaillez pour l’optimisation des stocks.

L’analyse de votre supply chain vous permet de comprendre à quelle période vous avez eu besoin de faire tourner vos stocks (de faire x commandes). Il faut identifier quels sont les facteurs de vente ou de stockage de votre chaîne. Prenez le temps de comparer les prix proposés de vos fournisseurs sur les différents produits, afin d’être plus à l’aise sur le plan financier lors de la commande de nouveaux produits. Connaître les prix des fournisseurs, c’est assurer d’acheter au bon prix, choisir le bon fournisseur pour bénéficier de remise quantitative par exemple, etc. N’hésitez pas à référencer plusieurs fournisseurs pour un même produit afin d’optimiser vos coûts et de limiter les ruptures dans la chaîne d’approvisionnement.

4. Créez des processus lors de la rationalisation des stocks 📈

Pour mieux gérer votre optimisation des stocks, il est important que vous et vos équipes disposiez d’un processus connu de tous vos équipiers. Il est aussi capital de respecter et de le suivre à la lettre, ou de l’améliorer. Ces processus doivent les aider à être plus efficaces dans la gestion de votre stock.

  • Process simples, informatisés, automatisés, etc.
  • Alertes automatiques en cas de commande inutile car produits déjà en stock,
  • Outil de préconisation de stock pour prédire une rupture qui vous fera peut-être perdre un client,
  • Outil d’alerte pour leur permettre de choisir le bon fournisseur (bon prix, délai de livraison, …),
  • Formation à de nouveaux outils digitaux pour gagner en productivité et limiter les erreurs, etc.

5. Analyser votre rotation des stocks 🔎

L’optimisation des stocks passe forcément par l’analyse de sa rotation et de son ratio. Le ratio mesure le nombre de fois que vous avez vendu ou remplacé des produits en cours de l’année. Il est donc un excellent indicateur de votre performance. Le ratio se calcule par le coût des produits vendus divisé par la valeur moyenne des stocks au cours de la période. 

Ainsi, un ratio élevé indique un surstockage, tandis qu’un ratio bas indique un sous-stockage. Optimiser votre stock passe par l’analyse du ratio et comprendre les habitudes de vos clients. Quand ont-ils commandé ? En quelle quantité ? Quels produits et pourquoi ? Toutes ces questions devraient vous aiguiller pour réaliser de meilleures commandes l’an prochain. 

Conclusion 💡

Pour prédire et optimiser votre gestion de stock, il est important de pouvoir être en mesure de suivre l’ensemble de l’activité liée à votre gestion de stock, à savoir : les rotations, les stocks dormants, le stock minimum requis par produit, le stock maximum à ne pas dépasser, les commandes exceptionnelles réalisées, la saisonnalité de vos produits, etc. À ce stade, un outil de pilotage avec des indicateurs clés et des tableaux de bord adaptés devient essentiel. Votre logiciel de gestion peut vous apporter ce genre d’indicateurs. Demandez conseil à votre éditeur de logiciel.

Vous souhaitez en savoir plus sur DL Négoce
et sa gamme de logiciels métiers ?

Contactez-nous

    * Champs obligatoires

    Les données à caractère personnel qui vous sont demandées dans ce formulaire sont indispensables à DL NEGOCE pour traiter vos demandes. Vos données sont confidentielles. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de retrait de vos données en adressant une demande à contact.rgpd@dlnegoce.fr ; vos données seront utilisées en accord avec la politique de protection des données