11 Fév

Rubis

GEDIMAT FAVRE D’ANNE optimise son processus de cessions entre dépôt

Madame Lucienne VEYRAT, Directrice Administrative et Financière de la société GEDIMAT FAVRE D’ANNE, nous parle de l’audit d’utilisation de Rubis.

L. VEYRAT : « Nous sommes négociants de matériaux de construction depuis 1967. Aujourd’hui, la société compte 40 salariés répartis sur 6 sites basés en RHONE-ALPES (THONES, FLUMET, DETRIER, FRONTENEX, GRENAY et FAVERGES).

DLN : Quelles étaient les problématiques qui vous ont amenées à solliciter DL NEGOCE dans le cadre d’un Audit applicatif ?

L. VEYRAT : Lors de l’arrêté des comptes au 31 décembre 2013, nous avons constaté que l’origine de l’essentiel des écarts de stocks se trouvait dans les difficultés rencontrées par l’ensemble des équipes salariées pour gérer les cessions de marchandises entre les six dépôts du groupe.

Nous avons demandé à DL NEGOCE de réaliser un audit applicatif afin d’analyser nos processus internes et de nous proposer de potentiels ajustements via notre outil informatique (RUBIS).

DLN : Comment s’est déroulée la prestation ?

L. VEYRAT : Cet audit a été réalisé sur deux jours sous la forme d’une interview par le consultant, non pas de tous les utilisateurs mais d’un représentant de chaque « groupe d’utilisateurs » de la société :

  • comptable clients
  • comptable fournisseur
  • contrôleur facture
  • magasinier vendeur
  • personnel de caisse
  • direction

Au cours de son entretien avec les différents interlocuteurs, l’expert DL NEGOCE a rapidement pu lancer quelques suggestions sur l’utilisation de certains outils (exemple : enregistrement automatique de la TVA sur les opérations intracommunautaires pour la comptable fournisseur)

A la suite de cette intervention qui s’est déroulée sur site, DL NEGOCE a rédigé un rapport d’audit qui nous a permis de voir le degré de maturité que nous avions quant à l’utilisation de notre logiciel.

DLN : Quels ont été les gains obtenus sur le plan qualitatif et quantitatif ?

L. VEYRAT : La réalisation de cet audit nous a permis :

  • de nous rassurer (nous n’étions pas complètement « hors des clous »)
  • de visualiser et de clarifier nos objectifs d’évolution sur le plan informatique à moyen et long terme
  • de définir les travaux d’amélioration avec mise en place de priorités (1er chantier réalisé : réorganisation des cessions entre dépôts)

Suite à cet audit, nous avons pu affiner nos besoins en matière d’outil informatique et en conséquence optimiser notre système d’information.

Lucienne VEYRAT
Directrice Administrative et Financière

Découvrez la solution